OpenMoko FreeRunner
par , le dimanche 14 février 2010 à 21:08

Catégorie : Général
Mots clés :

Le téléphone mobile libre par excellence


Il y a peu, j'ai commandé et reçu mon nouveau téléphone mobile : un OpenMoko FreeRunner. Il s'agit du téléphone le plus libre (au sens logiciel) disponible aujourd’hui.

A ma connaissance, seul le firmware du modem n'est pas disponible en open source.

Ce mobile est tellement ouvert que plusieurs distributions Linux fonctionnent dessus.

Mais voyons déjà à quoi ressemble la chose.

Le téléphone arrive dans une belle boite noire avec un ruban vert en carton :

En ouvrant la boite on découvre le téléphone et ses accessoires :

On a droit à une jolie carte :

La traduction de la citation est :

Trentes rayons convergent au moyeu mais c'est le vide median qui fait marcher le char.

On façonne l'argile pour en faire des vases,
mais c'est du vide interne__que dépend leur usage.

Une maison est percée de portes et de fenêtres, c'est encore le vide qui permet l'habitat.

L'Etre donne des possibilités
C'est par le Non-Etre qu'on les utilise.

Maintenant si on regarde un peu les entrailles de la bête elle-même :

Le bloc HP avec un "conduit" auditif pour amener le son sur le coté du boîtier :

l'antenne Wifi qui se trouve dans le bas du téléphone :

le vibreur :

et l'écouteur :

La carte mère du téléphone avec son antenne GPS qui est placée an haut du téléphone :

Quelques détails :

Le connecteur pour la DebugBoard (en bas à gauche) :

Le micro du téléphone est là (en bas, au milieu) :

Le bouton supérieur du téléphone avec la diode qui donne sa luminosité:

Le récepteur GPS :

Enfin pour les développeurs en eaux profondes, il est possible de s'équiper de la Debug Board qui permet de débugguer le noyau Linux qui tourne sur la plateforme mobile :

Voilà, c'est tout pour un premier tour.

A bientôt pour la suite de la découverte du téléphone OpenMoko FreeRunner.

Ecrire à l'auteur